OctôGônes, la convention de l’imaginaire accessible à tous !

xav+henriIl y a quelques mois, quand notre parrain Bruno Cathala publiait sur Facebook un édito sur AccessiJeux, Henri Bendelac, responsable du pôle Plateaux à OctoGônes nous appelait pour nous proposer de tenir un espace dédié au jeu accessible aux déficients visuels lors de l’édition 2015 d’OctoGônes. Faire jouer les déficients visuels, sensibiliser les éditeurs et les joueurs au handicap est l’un de nos chevaux de bataille… Nous avons donc accepté l’invitation. Retour sur ce festival qui s’est déroulé les 2-3-4 octobre 2015 au « Double-Mixte » à Villeurbanne.

Si nous avions déjà eu un espace à nous au Festival « Paris est Ludique » et à Parthenay, OctoGônes est le premier festival du jeu à avoir fait la démarche de venir nous chercher sans que nous les sollicitions, par soucis de rendre leur convention accessible à tous. Nous avons donc organisé avec eux un espace accessible aux déficients visuels regroupant AccessiJeux, l’association Lyonnaise « Ludiversité » disposant de jeux adaptés à tous types de handicaps, et le MJ Bourguignon Ombelin proposant des parties d’initiation au jeu de rôles accessibles aux déficients visuels.

OctoGônes avait à cœur de rendre sa « Convention de l’imaginaire » accessible à tous en proposant notamment une entrée « au chapeau » pour les handicapés et leurs accompagnateurs. Il faut bien avouer que notre espace a plus servi à sensibiliser des joueurs valides qu’à accueillir des joueurs mal ou non-voyants. En effet, les seuls bigleux présents sur le festival c’était nous et Ludiversité et nos bénévoles réciproques venus donner un coup de main ! Mais pouvait-il en être autrement ? Peut-être avec une meilleure communication et en informant mieux les structures locales en charge de handicapés visuels, mais quoi qu’il en soit, il faudra du temps avant que les DV sachent que dans ce type de festivals ils sont aussi les bienvenus et pour cela, il faut répéter ce type d’opérations encore et encore… Alors bravo OctoGônes pour l’initiative !

Le gros point fort de ces 3 jours aura été notre rencontre avec Gladys de l’association Ludiversité, une femme à l’énergie impressionnante ! Nous avons pu parler des adaptations de nos jeux, échanger sur notre matériel, nos techniques pour rendre les jeux accessibles et aussi nous faire mutuellement découvrir des jeux. De notre côté nous lui avons présenté les adaptations de The Resistance, Mafia de Cuba, Cash n’Guns, Mahé, Skull, Non merci, Boursicocotte… Elle nous a fait découvrir Speed Up, Qui vive, Babylone et des jeux pour petits qui manquent pour l’instant au catalogue d’AccessiJeux : La course de cochons, la course de grenouilles, cache moutons…

Faute de joueurs déficients visuels, nous avons donc avec plaisir proposé l’expérience du jeu « à l’aveugle » au public valide, certains venant à notre rencontre avec grand intérêt (ludothécaires et organisateurs de festivals…) d’autres avançant avec beaucoup plus de retenue… « Jeux accessibles aux déficients visuels » ça intrigue tout de même un peu, mais par « accessibles » certains entendent « réservés »… « ici c’est un espace pour les handicapés »… Non, désole, ici c’est un espace pour jouer ensemble au delà du handicap ! Passé le cap du « c’est pas notre type de jeux, désolé ! » certains gros joueurs adeptes des jeux de gestion à l’allemande se sont toutefois laissé convaincre par l’expérience. Après leur partie, nous entendions des réflexions comme « Waow ! C’est super dur ! Mais en effet c’est jouable grâce à vous adaptations… Chapeau ! » Il n’en fallait pas plus pour justifier notre présence à OctoGônes !

Un temps fort de la convention fut la visite sur notre stand de Frédéric Vuagnat, auteur du jeu « Maître Renard », un jeu conçu pour être joué à l’aveugle. L’auteur lyonnais a animé quelques parties de son jeu et s’est initié à divers jeux sans toutefois se défaire de son masque de renard fétiche !

Le bilan de cette première collaboration est donc très positif pour nous comme pour OctoGônes nous imaginons. Il y a bien sur des choses à repenser pour tenter de faire venir le public déficient visuel et d’ailleurs, nous y pensons déjà dans l’optique de la prochaine édition de la convention. Alors rendez-vous à OctoGônes 2016 pour des jeux et un festival encore plus accessibles !