Rencontrons-nous à Ludinord 2015 !

ludinord-fond-rougeL’association ne sera pas présente « officiellement » à Ludinord 2015, mais en off, il se murmure que Xavier Mérand son président, auteur de jeux à ses heures perdues y sera présent pour y présenter son jeu « Archéo » au concours des créateurs dans la catégorie « famille ».

L’association va bientôt ouvrir une boutique en ligne sur son site Web. Notre but est de livrer les jeux aux membres de l’association 100% adaptés à leur handicap par nos bénévoles (nous utilisons la marge que ferait une boutique traditionnelle pour acheter le matériel nécessaire aux adaptations : velcros, aimants, pions aimantés, etc.)

Vous êtes éditeur et présent à Ludinord cette année ? Profitons-en pour nous rencontrer et mettre en place un partenariat ! Ce sera aussi l’occasion de vous expliquer plus en profondeur nos projets sur lequel le concours des éditeurs de jeux est indispensable. Nous recherchons vos jeux ! Contactez Xavier au 06.23.02.44.86

Bruno Cathala : « Et si on jouait aveugle aimant ? »

bruno_cathalaIl y a quelques jours de cela, j’ai été contacté, par mail, par Xavier Mérand.

Un passionné de jeux, au point qu’il est lui même devenu auteur. Bref, on fait partie de la même famille. Et le courant, au fil du dialogue, est vite très bien passé.

Mais il y a quand même une grande différence entre Xavier et moi. En effet, Xavier est déficient visuel atteint de la rétinite pigmentaire, maladie génétique de la rétine, première cause de cécité en France.

Il m’a donc sensibilisé à la difficulté, pour les aveugles et malvoyants, de pouvoir pratiquer ce loisir que nous aimons tant. Il existe bien des sites spécialisés, mais l’offre se limite à des memory tactiles, ou des 7 familles en braille.

Alors comme le jeu, c’est quand même avant tout un super vecteur de lien social, Xavier a eu l’idée, avec deux amis, de créer Accessijeux, une association ayant pour vocation de trouver des astuces pour que les jeux que nous aimons tant (ou au moins une partie d’entre eux) puissent être partagés entre valides et malvoyants autour d’une même table.

Sur le site d’accessijeux, vous trouverez déjà des astuces pour rendre praticables par tous un certain nombre de jeux (Skull & Roses, Quarto, Pix, Schottent Totten …)

Cette association a aussi un projet formidable: créer une application smartphone, qui, par lecture de codes sur les éléments de jeux, permettrait de décrire la situation au joueur dans son oreillette. Un excellent moyen d’utiliser un technologie accessible à tous et de jouer.. ensemble, quel que soit sa déficience.

Alors lorsque Xavier m’a demandé si j’acceptais d’être le parrain de cette association, j’ai accepté avec plaisir et enthousiasme.

Le projet est beau. Et en plus nous sommes tous concernés: J’ai 51 ans, et comme tous les gens de mon âge, je dois commencer à allonger un peu les bras pour lire mes SMS. Et ça ne va pas aller en s’arrangeant. J’ai vu mes deux grands mères devenir peu à peu aveugles, et se retrouver sans loisir faite de moyens adaptés.

Alors merci à Xavier pour cette initiative. Je la soutiendrai du mieux que je peux, en jouant.. aveugle aimant ! Et si vous aussi vous souhaitez les aider, vous pouvez faire un don ici.

Pour terminer, comme ce garçon a manifestement de multiples talents, voici une vidéo dans laquelle il chante avec humour et classe son handicap. Chapeau l’artiste !

Bruno Cathala, premier parrain de l’association AccessiJeux !

Bruno_CathalaNous sommes très fiers et heureux de vous annoncer que Bruno Cathala a accepté d’être le parrain de notre association pour sa première année d’existence. Qu’un auteur de jeux de son calibre nous réponde favorablement est un signe très positif et encourageant pour nous. Après les éditeurs qui nous proposent leur aide pour développer nos projets, c’est le signe que le monde du jeu se sent concerné par l’accessibilité des jeux aux déficients visuels.

Il faut dire que dans « jeux de société », il y a « jeux » mais aussi et surtout « société ». Le jeu est un formidable outil de rencontre, de partage, de vivre-ensemble… Tout le contraire donc de la discrimination ou de l’exclusion en raison d’un handicap.

Depuis quelques années, Bruno est l’un des auteurs français les plus en vue et les plus prolifiques. Ses créations trustent les récompenses des plus grandes manifestations ludiques internationales. En le choisissant comme parrain, nous voulions à la fois signifier notre présence aux acteurs du monde ludique mais aussi montrer la ligne éditoriale d’AccessiJeux car Bruno incarne à merveille le renouveau du jeu de société. Bon OK, il a créé quelques jeux plutôt destinés aux joueurs aguerris qu’il nous serra difficile de rendre accessibles aux bigleux (comme son « Five Tribes » qui vient de remporter l’As d’O’r « Grand Prix » au festival International du jeu de Cannes 2015), mais pas que… et nous tâcherons de vous les faire découvrir !

Merci monsieur Bruno Cathala !

Suivez Bruno Cathala sur son blog http://www.brunocathala.com/

AccessiJeux devient une association !

Voilà, c’est fait ! Après avoir créé un groupe Facebook qui n’en finit pas de grossir (et là pour le coup grossir est une agréable sensation !), après avoir lancé le site web du même nom, et surtout après avoir reçu tant de témoignages de félicitations, de soutien et d’encouragements, l’association AccessiJeux a été créée en ce début d’année 2015… Champagne !

AccessiJeux, c’est qui ?

L’association a été créée par 3 quarantenaires, amis d’enfance passionnés de jeux (Xavier Mérand, Jérôme Micucci, Guy Treffre) dont l’un est atteint de Rétinite Pigmentaire, maladie génétique première cause de cécité en France. La communauté sur Facebook est assez variée et de plusieurs pays francophones. On y trouve des malvoyants, des non-voyants, des proches de déficients visuels, des ludothécaires à la pêche aux infos pour adapter leurs jeux… Nous espérons que le public qui constituera les membres de cette association sera aussi hétéroclite et enrichissant. Pour l’heure, les adhésions ne sont pas ouvertes car nous préparons la réponse à la question « A quoi a-t-on droit quand on est adhérant ? » mais, sans en dire trop, nous pouvons vous dire que nous travaillons déjà depuis plusieurs mois sur un projet très innovent en collaboration avec 3 éditeurs de jeux partenaire d’AccessiJeux : les sociétés Amigo (Allemagne), Gigamic (France), et Iello (France). Leur aide nous est précieuse et a fortement contribué à notre motivation pour créer l’association. Ne manquez pas l’ouverture des adhésions en vous inscrivant à la newsletter !

Plus de détails sur ce projet mystère ?

L’outil technologique que nous sommes en train de mettre au point permettra aux déficients visuels de jouer à un très grand nombre de jeux qui leur sont aujourd’hui inaccessibles et, nous l’espérons, pour le même prix qu’une personne valide, pour les adhérents à l’association du moins. Pour être plus explicite, il s’agit de rendre accessibles les jeux ayant de nombreux contenus de textes, symboles, ou couleurs et ce avec l’aide de la synthèse vocale d’un smartphone…

En effet, aujourd’hui un déficient visuel qui aime jouer se trouve confronté à de multiples questions au moment d’acheter un jeu… Qu’y a t-il dans la boîte ? Est ce que je vais m’en sortir avec le matériel ? Est ce que je vais pouvoir jouer en parfaite autonomie ? Sans déranger les autres joueurs ? Sans ralentir le jeu ? AccessiJeux ambitionne de répondre à toutes ses questions en dressant progressivement une liste de jeux accessibles directement à l’ouverture de la boîte ou après quelques petits bricolages maison.

Des jeux ? Mais quels jeux ?

A l’heure ou le virtuel est partout dans nos rapports sociaux, le jeu de société vit pourtant son âge d’or et l’Euope et plus particulièrement la France n’est vraiment pas à la traîne en termes de création ludique. Des centaines de jeux paraissent chaque année. Beaucoup plus de jeux en tout cas qu’il n’y a de place dans les magasins de jouets ou les grandes surfaces et tout le monde n’a pas forcément le réflexe d’aller dénicher un jeu dans un magasin spécialisé en jeux de société, ni forcément la chance d’avoir un de ces magasins à côté de chez lui. AccessiJeux va continuer de dénicher ces jeux pour vous et vous les présenter en vidéo sur son site.

Des jeux spécialisés ou des jeux pour tous ?

Un certain nombre de sites spécialisés dans le handicap visuel proposent des jeux qui, à notre sens, ont un plaisir ludique assez limité vu la création actuelle (memory tactile, 7 familles en braille…) ceci dit, qui n’a jamais joué au Memory ou au 7 familles ? Certains « gros jeux » se trouvent aussi en version adaptée (Scrabble braille, UNO braille…) mais comme ils sont édités en très petite séries, leur prix est parfois rédhibitoire… Il est très décourageant de se dire qu’en plus de devoir vivre un handicap au quotidien, on doive payer plus que les autres pour se détendre ! Nous ne critiquons absolument pas ces initiatives, au contraire nous les encourageons, car tout ce qui va dans le sens de l’accessibilité va dans le bon sens. Simplement, plus que vers le « jeu spécialisé », nous choisissons de nous orienter vers le « jeu pour tous », le jeu moderne comme on l’appelle aujourd’hui.

Un premier objectif ?

L’association disposera d’un petit stand durant le festival « Paris est ludique » (à Paris donc) les 13 et 14 juin 2015. L’objectif est d’y faire jouer ensemble des déficients visuels et des valides, mais aussi d’y présenter en exclusivité notre outil d’accessibilité au public et aux professionnels du jeu… Alors rendez vous là bas !?

SKULL, quand les bikers se mettent au bluff…

skull-image-50955-grandeDans Skull, 6 clans de bikers s’affrontent à la bonne franquette autour d’un jeu de cartes et chose extraordinaire, les bikers aveugles sont de la partie ! En effet, cet excellent jeu de bluff qui a reçu le prix de l’As d’Or (jeu de l’année) en 2011 deviendra totalement accessible au déficients visuels après la simple pose de quelques morceaux de scotch… A vos skotchs, prêts ? Bluffez !

ICONE VOYANTICONE MALVOYANTICONE NON VOYANT

Avis sur l’accessibilité

skull-image-50956-grande

Ah si tous les jeux primés étaient tous aussi faciles à adapter pour les déficients visuels !

Le côté très épuré et le nombre de cartes limité fait de cet excellent jeu de bluff un jeu très facile à adapter. Il vous suffit pour rendre le jeu totalement accessible tout en laisser les personnes valides profiter de ses très beaux graphismes, de placer sur les cartes quelques morceaux de scotch.

Pour commencer, placez un petit morceau de sotch transparent carré au centre de chacune des 6 carte « Skull » (tête de mort in english), idem sur chacun des 6 plateaux de jeu pour identifier la face 1 de la face 2. Ensuite, vous placez une bande de scotch plus large que celles posées sur les skull au dos de chacune des 24 cartes pour permettre aux déficients visuels de tenir leur jeu dans le bon sens et donc garder leurs cartes secrètes… Plutôt utile dans un jeu de bluff, non ?

La règle par videoregles.net

Une partie sur Tric Trac

PIX, la basse résolution au service des bigleux !

PIXAlors que les éditeurs de jeux vidéos font la course à la très haute définition, aux miliions de couleurs et aux graphismes photo-réalistes, l’éditeur GameWorks propose un jeu de société où le principe est de dessiner avec de gros pixels noirs sur des tablettes magnétiques simulant des écrans très très basse résolution… Une aubaine pour les bigleux qui aiment dessiner mais ne peuvent plus jouer au Pictionary !

ICONE VOYANTICONE MALVOYANT

Avis sur l’accessibilité

Après avoir interrogé les non-voyants sur le groupe Facebook d’accessijeux, la conclusion est que ce jeu est accessible aux malvoyants mais pas aux non-voyants. En effet, même si les dessins sont tactiles car constitués à partir de petits cubes en mousse magnétiques, la gymnastique mentale nécessaire aux personnes aveugles pour se représenter un objet à dessiner s’approcherait plus d’une galère que d’un instant de plaisir ludique !

ruby-video-loupe-appareil-de-demonstration-mv179-2969Au contraire, pour les malvoyants, ce jeu représente une belle opportunité de jouer à un jeu de dessin à égalité de chances avec des valides. En effet, la taille des pixels fait que tout le monde est à égalité dans la nullité de l’exécution et de la reconnaissance du dessin ! De belles tranches de rigolade en perspective… « Quoi ? c’est une chèvre ça ? »

Le seul point où le jeu nécessite un appareillage si aucun valide n’est à la table, c’est la lecture sur les cartes des mots à dessiner. Auquel cas, une vidéoloupe est nécessaire. Mais s’il n’y a qu’un seul déficient visuel à la table on pourra lui glisser le mot à dessiner à l’oreille car les parties se disputent en équipes.

Pour être fairplay, il faudra aux joueurs valides être tolérant envers le joueur malvoyant si son dessin n’est pas parfaitement aligné sur la grille en lui laissant quelques secondes pour le remettre bien droit et lui transmettre la tablette pour qu’il puisse voir le dessin à deviner quelques secondes avant tout le monde…

Les règles par videoregles.net

Les explications de l’auteur

Une partie sur Tric Trac

APAGOS, rien ne sert de courir…

boites_versions_2655Plus que jamais, le proverbe de La Fontaine est vérifié ! Dans Apagos vous devrez être celui qui possède le plus de billes placées dans la tortue de tête en fin de partie mais attention, les tortues à la traîne peuvent piquer un sprint et l’emporter sur le fil ! Ce très bon jeu de stratégie a le grand atout d’être 100% accessible aux malvoyants. Les non-voyants quand à eux n’auront qu’à acheter 10 billes pour adapter le jeu à leur handicap.

ICONE VOYANTICONE MALVOYANTICONE NON VOYANT

 

Les billes

La seule adaptation pour les non-voyants consiste à acheter 10 billes dans une matière autre que le verre (terre, bois, plastique…) afin de remplacer l’une des deux couleurs.

Les explications de Tric Trac

 

Une partie sur Tric Trac


QWIRKLE, M. Domino et Mme. Scrabble ont une fille…

qwirkle1_1Remontez vos manches, y’a du pain sur la planche… ou plutôt du domino ! Qwirkle est un jeu qui ravira les amateur du genre mais avant de couvrir votre table de lignes horizontales et verticales multicolores il va vous falloir de l’huile de coude, des pastilles velcro, des feuilles de différentes textures et des pastilles tactiles transparentes. Tout ça pour quoi ? Tout ça pour goûter au plaisir ludique de ce best-seller des éditions Iello… Un jeu qui vaut bien qu’on s’y colle et qu’on s’y scratch !

ICONE VOYANTICONE MALVOYANTICONE NON VOYANT

 

 

 

Les tranches

2 solutions s’offrent à vous pour faire en sorte que les dominos ne bougent pas lorsque le déficient visuel va aller les toucher pour savoir quoi jouer : le tapis antidérapant ou les pastilles velcro. Dans mon cas, j’ai choisi d’utiliser des pastilles velcro adhésives. Pour chaque pièce, il faut une pastille côté velours et un côté crochet. Coupez les pastilles en deux de sorte à obtenir 4 demi sphères et collez-les ainsi : tranche du dessus velours, tranche de gauche velours, tranche de droite crochet, tranche du dessous crochet. Quand les dominos sont à plat, faites en sorte de placer la pastille avec la partie droite contre la table et la partie arrondie vers le ciel.

Les formes

Pour que les formes représentées sur les pièces soient identifiables au toucher, j’ai conçu un code à base de points braille. On peut réaliser ce code à l’aide de pastilles adhésives transparentes en forme de demi sphères que l’on trouve sur les sites de vente de matériel spécialisé basse-vision ou dans les magasins de bricolage au rayon des pastilles pour atténuer le bruit de fermeture des portes de placard.

Le code est le suivant : Forme 1 pas de repère tactile, Forme 2 repère sur le point braille n°1, forme 3 repère sur le point braille n°2, forme 4 repère sur les ponts braille n°1 et n°2, forme 5 repères sur les points braille n°1 et n°3, forme 6, repères sur les points braille n°1 et n°6.

6 formes

 

qwirkle-image-46916-grande

Les couleurs

Pour que les 6 couleurs soient identifiables au toucher, on va laisser l’une d’entre elles sans repères tactiles et on va appliquer des bandelettes d’1 cm de large sur les 5 autres couleurs. Dans mon cas, j’ai laissé les pièces jaunes vierge, puis appliqué de l’adhésif toilé sur les pièces bleues, de la mousse sur les oranges, de la feutrine sur les violettes, du carton ondulé à rayures horizontales sur les vertes et à rayures verticales sur les rouges.

 

La vidéorègle

Une partie sur Tric Trac

Robin Red Games, des jeux en braille !

logoCe matin est arrivé au courrier une enveloppe contenant 4 jeux de cartes en provenance de l’éditeur corrézien Robin Red Games. En mettant la main dans l’enveloppe et sans regarder de quoi il s’agissait j’ai tout de suite compris en sentant à la surface de chacune des boites des inscriptions en braille…

ICONE VOYANTICONE NON VOYANT

A paris, il y a des digicodes à affichage digital dont les touches sont transcrites en braille. Ceux qui y voient bien et ceux qui n’y voient pas du tout peuvent entrer… Mais ceux qui n’y voient pas bien restent à la porte ! C’est malheureusement la même chose pour ces jeux qui ne sont pas adaptés aux malvoyants de part leurs graphismes fins et colorés, en revanche, voyants et non-voyants pourront jouer ensemble sans soucis puisque toutes les cartes sont transcrites en braille ! C’est bien le seul reproche que je puisse faire et j’ai plutôt envie de féliciter et d’encourager cet éditeur !

En effet Robin Red Games n’est pas un éditeur qui fait du jeu spécialisé pour les handicapés visuels. Non, Pascal Boucher son créateur et illustrateur est un éditeur qui fait du jeu pour tous et a visiblement le soucis de l’accessibilité de ses jeux pour les non-voyants puisque des versions brailles sont disponibles en plus des versions standard. Les 4 jeux reçus sont « mon premier jeu de cartes », « le misti’zzle des fables de La Fontaine », « le 7 familles Noël » et « Aristo’zzle, jeu des 7 familles ». Des jeux simples et accessibles aux plus jeunes donc…

jeux en braille

A l’heure où l’on essaye de favoriser le Made in France pour relancer la croissance, il est à noter que Robin Red Games gère toute la production de ses jeux en local, qu’il s’agisse de la création, la fabrication ou de la phase de tests par les familles de la région !

Avec ces jeux, pas besoin de vous embêter à embosser les cartes sur vos tablettes et Perkins, Robin Red l’a fait pour vous et de fort belle manière puisqu’il ne s’agit pas de poinçonnage mais de pose de points en résine, une méthode que je connaissais puisque je l’avais fait pratiquer par la société Tom’s 3D sur la pochette d’un de mes albums (car je suis chanteur). Il est également à noter que les règles des jeux sont disponibles en mp3 sur le site de l’éditeur ce qui prouve son implication jusqu’au bout pour l’accessibilité des jeux de société. Bravo !

Découvrez les jeux sur le site http://www.robinredgames.com/

DUCKOMENTA ART, histoire de Can-Art !

duckomentaCe jeu est une version jeu de carte du jeu de plateau « Modern Art » de Reiner Knizia. L’éditeur français Oya a déniché sur le Net un groupe d’illustrateurs qui s’amuse à détourner les plus grandes œuvres d’art en remplaçant les personnages par des canards, à l’image de la Joconde présente sur la boîte du jeu. Duckomenta est un jeu plutôt simple à adapter et surtout la façon d’y jouer est très accessible, pas de cartes à perte de vue !

ICONE VOYANTICONE MALVOYANTICONE NON VOYANT

Les couleurs des cartes

Les cartes représentent des œuvres d’art de 5 époques différentes et donc de 5 couleurs différentes : Blanc, Marron, Bleu, Vert, et Orange. Pour reconnaître les 5 couleurs, les aveugles peuvent donc embosser leurs cartes en braille en laissant les cartes blanches vierges, et en notant l’initiale des 4 autres couleurs (M, B, V, O)

Pour les malvoyants plutôt que de noter une lettre sur chaque carte j’ai cette fois-ci opté pour un système de gommettes, plus rapide et plus propre : les blanches et les marrons que je distingue bien restent sans marquage, les orange ont une gommette noir en haut au centre, les bleues une gommette orange en haut à gauche et les vertes une gommette orange en haut au centre.

Les pictogrammes des cartes

Certaines cartes possède des pictogrammes qu’il va falloir marquer. Les personnes aveugles devront choisir leur façon de représenter ces pictogrammes en braille. Pour les malvoyants, seul 2 pictogrammes ont nécessite une adaptation : une main noir (piocher une carte) remplacé par une gommette noire avec un signe « plus » blanc, et deux petites cartes (rejouer une carte de la même couleur) remplacé par une gommette noire avec un carré blanc.

Les jetons

Au cours de la partie on place des jetons numérotés de 1 à 3 sur les 5 cartes époques placées sur la table de sorte que la valeur des cartes oeuvre d’art que vous possédez en main évolue. Pour les aveugles, ou si vous éprouvez des difficultés à distinguer les chiffres sur les jetons, vous pouvez par exemple utiliser des jetons de loto, nain jaune ou autre, chaque jeton valant 1. Vous pouvez aussi acheter des jetons spécialement pour le jeu, les jetons empilables étant très pratiques.

Achetez vos jetons pour adapter Duckomenta Art chez notre partenaire !

tout-pour-le-jeu

 

 

 

L’explication de Tric trac :

Une partie sur Tric trac :

Jeux de société accessibles aux déficients visuels